Actualités

12/03/2020

Nous saluons l’intervention du député Loïc Dombreval qui, à juste titre, souligne l’importance d’entamer une réflexion sur l’agriculture cellulaire et les enjeux qui y sont associés. Quelques précisions méritent d’être apportées : 

  • La viande cultivée ne sera pas élaborée à partir de sérum d’animaux.
  • Des organisation européennes, entreprises, centres de recherches et universités sont également à la pointe du développement de l’agriculture cellulaire.
  • Des gouvernements européens s’intéressent également au sujet, tels que le gouvernement flamand, qui a octroyé une subvention de 3,6 millions d’euros à un consortium belge souhaitant produire du foie gras, ou celui des Pays-Bas, dont la chambre des représentants a récemment presque unanimement demandé au ministre de l’agriculture, de la nature et de la qualité des aliments de montrer plus d’ambition et de stimuler le développement de la viande cultivée.
  • Beyond Meat et Lightlife produisent des alternatives végétales.
  • Des acteurs traditionnels européens du marché de la viande s’investissent aussi dans des entreprises qui développent la viande cultivée comme le groupe allemand PHW, les groupes suisses Migros et Bell Food Group, ainsi que le Groupe français Grimaud, qui a lancé la startup Vital Meat.
  • Les investissements reçus jusqu’à aujourd’hui par les entreprises de viande cultivée sont bien inférieurs à 1 milliard de dollars.
  • Les acteurs de l’agriculture cellulaire ne souhaitent pas s’affranchir des animaux qui seront toujours nécessaires à la production de viande cultivée.
  • Les motivations des acteurs de l’agriculture cellulaire sont diverses : protection de l’environnement, sécurité des aliments et santé humaine, bien-être animal, défi scientifique, compétitivité des pays et opportunité économique.
  • L’agriculture cellulaire se pose comme solution complémentaire à l’élevage industriel et n’a pas vocation à se substituer à l’élevage paysan. Il ne s’agit donc pas de revisiter fondamentalement notre modèle de production agricole, mais plutôt d’intégrer cette nouvelle technique prometteuse aux côtés des autres alternatives à l’élevage industriel.


Plus d’informations sur notre site https://agriculturecellulaire.fr/ 

Nous souhaitons que cette tribune soit l’occasion de créer un débat politique et citoyen serein autour de cette question. 

laboratoire-3952492