Newsletter d’Agriculture Cellulaire France #2 – T2 2021

Chèr(e)s abonné(e)s,

Avant de faire le point sur les événements récents de l’association, nous souhaitons la bienvenue à notre nouveau stagiaire Idris, qui a commencé à travailler avec nous début juin et reprend les missions d’Anastasia, qui a fini son stage et que nous remercions chaleureusement pour son travail à nos côtés. Bienvenue à lui !

Ce second trimestre a débuté avec un événement politique sans précédent pour l’agriculture cellulaire. En effet, le 22 juin, l’article 59 bis de la loi climat qui interdit la viande cultivée dans les cantines françaises a été adopté en première lecture par le Parlement. Cette décision marque la première véritable opposition politique en France. Nous avions rapidement réagi dès l’adoption de cet article par l’Assemblée nationale le 16 avril en publiant une tribune dans Le Monde. Cette nouvelle a été reprise dans des médias à l’étranger : par Green QueenRFI ou encore en Belgique avec l’association de protection des animaux Gaia qui nous a posé quelques questions sur la situation en France.

Peu de temps après, notre tribune encourageant la recherche publique en France et soutenue par 25 signataires, pour la plupart chercheurs, a été publiée dans le même journal. Notre appel à financer la recherche commence à avoir un écho à l’international et nous espérons que les décideurs publics en France seront à l’écoute.

Notre site internet est en constante évolution et nous sommes heureux d’annoncer la mise en ligne du premier volet de notre série de posts sur les fondamentaux de l’agriculture cellulaire. Ce premier volet se penche sur le processus de production de la viande cultivée. Nous le compléterons par la suite avec d’autres analyses sur les impacts de l’agriculture cellulaire sur la santé, l’environnement ou encore notre société.

Par ailleurs, nous avons deux nouvelles interviews sur notre blog :

  • L’artisan boulanger-pâtissier Rodolphe Landemaine, conseiller de notre association, nous a donné sa vision de l’agriculture cellulaire dans la gastronomie de demain.

  • Le plongeur de haut vol professionnel Robin Georges nous a donné son point de vue sur l’agriculture cellulaire et sa place potentielle dans l’alimentation des sportifs de haut niveau.

Nous avons eu l’occasion de présenter l’agriculture cellulaire lors de différents webinaires et réunions avec Uniagro, les écoles Green Management School et ECV Digital, et de grandes entreprises comme Royal Canin. Nous avons aussi mieux pu faire connaître notre sujet à travers différents médias comme Green QueenLibérationCorriere della Sera en Italie et Nutrikeo.

 

Ces trois derniers mois, en bref :

  • En avril, le chercheur Frédéric Cherbonnier a mis en avant dans les Echos l’importance et la nécessité de l’appui des pouvoirs publics pour encourager la recherche et le développement de l’agriculture cellulaire en France.
  • La société de capital-risque Big Idea Ventures a annoncé ouvrir un accélérateur dédié aux protéines alternatives à Paris en partenariat avec le Groupe Bel.
  • Le magazine de vulgarisation scientifique Science&Vie Junior a abordé dans un hors-série sur le thème « La vie en 2050 » le sujet de la viande cultivée dans un article « Qui va remplacer le steak haché ? »

  • En mai, l’entreprise laitière espagnole Calidad Pascual a lancé Mylkcubator, un programme d’incubation pour les start-ups spécialisées dans les produits laitiers cellulaires et acellulaires.
  • Le 3 mai, Luc Ferry est interviewé par Michel Audetat pour son livre “Sagesse et folie du monde qui vient”. Il y défend le projet de l’éco-modernisme et met en avant l’agriculture cellulaire, son impact sociétal et son intégration dans les modes actuels de production de viande.
  • Le même mois, une étude publiée dans la revue Foods par des chercheurs de Crafton Hills College, de l’Arizona State University et de l’University of Bath annonce que 80% de la génération Z et des millenials seraient intéressés par la consommation de viande cultivée : des résultats encourageants.
  • En juin, l’association CellAg Deutschland, la plateforme de l’agriculture cellulaire dans les pays germanophones a été lancée. Agriculture Cellulaire France est fière de l’avoir accompagnée dans sa création et heureuse de compter un nouveau membre dans la communauté européenne de l’agriculture cellulaire.
  • Mi-juin, Horizon Europe a annoncé un financement de 32 millions d’euros pour la recherche sur les protéines alternatives (végétales, viande cultivée et fermentation). Ce projet sera développé sur une durée de six ans, de 2021 à 2027.
  • L’université de technologie de Nanyang à Singapour annonce dispenser le premier cours spécialisé dans l’agriculture cellulaire.
  • Les starts-up Future Meats Technologies et Wildtype ont chacune annoncé qu’elles avaient mis en place une usine pilote pour la production, respectivement, de leur viande et leur poisson cultivés.
  • De nombreuses nouvelles start-ups ont vu le jour ces derniers mois. Ivy Farm développe des saucisses de porcs anglaises. Sea Stematic est spécialisée dans la création de produits cellulaires faits à base de cellules de poissons. Enfin, la start up Tchèque Benemeats se concentre pour le moment sur la production de viande de bœuf.


Si vous souhaitez suivre l’actualité d’ACF et des sujets que nous couvrons, vous pouvez consulter nos pages FacebookTwitterLinkedin et Instagram.

Si vous avez des questions autour de l’agriculture cellulaire, vous pouvez consulter notre section FAQ ou nos articles consacrés à ce sujet.

Que vous souhaitiez vous informer ou contribuer de quelque façon que ce soit à la vie de l’association, ou si vous voulez être mis(e) en contact avec des entreprises du secteur qui recrutent, n’hésitez pas à nous contacter.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *