Robin Georges : La place potentielle de l’agriculture cellulaire dans l’alimentation des athlètes

Nous avons échangé avec Robin Georges, plongeur de haut vol professionnel, pour connaître son point de vue sur l’agriculture cellulaire et sa place potentielle dans l’alimentation des sportifs de haut niveau.

Après avoir obtenu sa licence STAPS “Education et Motricité” en Haute-Savoie, Robin Georges, passionné par le high dive et les acrobaties, est aujourd’hui plongeur de haut niveau professionnel. Amateur de voyage et de nature, l’objectif de Robin est de concilier ses deux passions, c’est-à-dire parcourir le monde à la recherche des plus beaux spots de cliff diving ! Il a participé à de nombreux événements et compétitions tels que le International Cliff Diving Championship et le BigAirBag ainsi qu’à des émissions comme Ninja Warrior et BigBounce diffusées sur TFI. Il a également eu l’occasion de travailler avec des marques comme Honda et pour le tournage de spot publicitaire diffusé à l’international.

Robin Georges

En quoi consiste le plongeon de haut vol ? Pourquoi vous être consacré à ce sport ? 

Le plongeon de haut vol consiste à sauter dans l’eau, depuis une falaise, une tour, ou une plateforme dont la hauteur est supérieure à 10m tout en réalisant des figures acrobatiques composées de vrilles et de saltos. La hauteur pour les compétitions officielles est fixée à 20m pour les femmes et 27m pour les hommes.
J’ai commencé les sports acrobatiques avec la gymnastique quand j’avais 8 ans, puis je me suis orienté vers le trampoline. J’ai toujours aimé sauter dans l’eau en mettant en pratique les saltos que j’avais appris à la gym. À 15 ans, j’ai sauté pour la première fois de 10m. Les sensations étaient juste incroyables, meilleures que le trampoline ! Depuis ce jour, ce sport est devenu ma plus grande passion et j’ai décidé de m’entraîner dur pour rejoindre l’élite sportive mondiale.

cliff diving (1)

Quelle est votre relation avec les protéines alternatives ? Pourquoi est-ce important pour vous ? 

Je suis végétarien depuis mes 6 ans (cela fait bientôt 20 ans, le temps passe vite…) et j’ai cessé de consommer les produits d’origine animale depuis 2014. Ce choix de vie est très important pour moi et mes principales motivations sont éthiques : si je peux m’en passer et être parfaitement en forme sans, c’est du bon sens. Je prête également attention à mon impact environnemental et j’essaie de le réduire. J’ai découvert l’agriculture cellulaire très récemment, par le biais d’une amie qui m’a parlé de votre association.

Pourquoi êtes-vous intéressé par le sujet de l’agriculture cellulaire ? 

Je suis curieux de nature et j’aime beaucoup discuter, c’est ainsi que l’on m’a fait part de l’existence de l’agriculture cellulaire. Naturellement, j’ai voulu en savoir plus ! Après avoir compris le principe, je trouve le concept novateur et très intéressant ! Je veux dire, être capable de produire de la viande et des œufs avec de simples cellules, c’est incroyable non ? On pourrait presque penser lire un roman de science-fiction, et pourtant c’est bien notre futur ! Je pense que l’agriculture cellulaire a un gros potentiel, elle pourrait se développer à travers plusieurs axes afin de répondre aux problèmes majeurs posés par l’agriculture industrielle (manque de ressources naturelles, coût environnemental des protéines animales, préservation des sols…). Il est important pour moi que les alternatives développent des techniques ne nécessitant pas de biopsie : en attendant, je pourrai me tourner vers les œufs cultivés par exemple. 

Pensez-vous que des sportifs de haut niveau, qui consomment des produits animaux au quotidien, seraient intéressés par le choix de la viande cultivée ? 

Comme je l’ai dit précédemment, mon cas est un peu particulier car je ne mange déjà pas de produits d’origine animale. En revanche, le culte de la viande est encore très répandu dans le monde du sport de haut niveau, même si les mentalités commencent à changer. C’est pourquoi de nombreux sportifs pensent qu’ils ne peuvent pas se passer de produits animaux pour maintenir leur performance, par habitude ou tout simplement parce qu’ils en aiment le goût ! Toutefois, certains sont également conscients des problèmes éthiques et environnementaux que posent leur consommation. C’est ainsi que l’agriculture cellulaire pourrait leur apporter une solution en leur permettant de consommer de la viande produite de manière beaucoup plus respectueuse des animaux tout en ayant un coût environnemental moindre.

Robin Georges of France dives from a 27 metre cliff face on Islet Vila Franca do Campo during the first training session of the third stop at the Red Bull Cliff Diving World Series in Sao Miguel, Azores, Portugal on July 12, 2018 // Ricardo Nascimento / Red Bull Content Pool // AP-1W8RMMAFW2111 // Usage for editorial use only // Please go to www.redbullcontentpool.com for further information. //

Pour en savoir plus sur Robin et ses passions, n’hésitez pas à le suivre sur les réseaux sociaux ! 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *